HISTOIRE DE RIANS et de son EGLISE :


L'existence du village de Rians remonte à plusieurs siècles avant Jésus-Christ et même à la préhistoire: En témoignent encore aujourd'hui les restes d'une antique villa romaine, citée comme l'une des plus importantes de tout le bassin méditerranéen. Elle est encore visible aujourd'hui, sur le domaine des Toulons, sur la route de Jouques, peu après le chateau de Saint Maurin.

Le site fut occupé depuis plus de 40000 ans dans les grottes de Rigabe (Artigue) petit village à quelques kilomètres de Rians.

Le site était jadis déjà habité par des peuples Celto-Ligures appelés "Salyens". Ils élevèrent sur les collines voisines des oppidums (places-fortes) avec des murailles. On peut nettement en voir les vestiges au lieu dit "le puits de Rians".

Puis les Romains installèrent des villas, en particulier sur l'actuel domaine viticole des Toulons. Elle constitue la cave antique la plus importante du monde méditerranéen. (cf Wikipedia).

L'expédition d'Hannibal passa, en 228 avant J.C. sur le site de Rians.




LES EGLISES DE RIANS :

Le premier prieuré de Sainte-Marie de Rians est mentionné en 1092 par les moines de la célèbre abbaye de Saint-Victor de Marseille. Cette abbaye fut jadis le centre de la vie religieuse en Provence durant de nombreux siècles. 

La seconde église date de 1602, mais dès sa construction, de nombreux vices de conception se firent jour : importantes fuites dans la toiture en bois, écroulements, exiguité de la nef.

L'actuelle église est le troisième édifice religieux construit à Rians, les deux premières églises étant d'après les historiens tombées en ruine. Sa construction fut décidée en 1875, mais elle ne fut officiellement consacrée qu'en 1882.

Il y eut jadis des miracles sur le site de l'ancienne église de Rians, relatés dans les mémoires du village. Il fut ainsi découvert, lors de la construction de la troisième église, le corps d'une jeune fille en parfait état de conservation. Elle était probablement un membre de la famille seigneuriale des Fabry, la Marquise de Rians. Elle fit l'objet d'une sainte dévotion, mais peu après la révolution ses restes transférés dans la chapelle du Saint Enfant furent perdus en 1923.
L'Eglise pourrait donc mériter un jour le titre de Basilique.

Sa position à l'intersection de deux sources d'eau pure font de ce lieu un site d'exception.

Depuis 2004, un grand orgue de 1456 tuyaux avec 5 claviers a été construit par Mr Leray qui l'a entièrement conçu, réalisé, et financé bénévolement. Des visites sont possibles sur demande. Chaque dimanche après-midi il donne un récital avec visite de l'instrument. Entrée gratuite.


LES GRANDS HOMMES DE RIANS :

Saint Bénézet , religieux de l'ordre hospitalier des Ponts, est né au lieu-dit de Mirat, ancien village sur la colline en face de Rians, actuellement détruit. Il est le concepteur prestigieux du célèbre pont d'Avignon en 1177.

Jean Gaultier, né en 1564 à Rians, Docteur en Théologie et scientifique de renom, ami de Peresc, ancien seigneur de Rians. Le docte Gassendi venait régulièrement le consulter à Rians. Gaultier s'intéressa fortement aux travaux de Galilée, (Il fit venir son ouvrage : "Le Message Céleste")et construisit une lunette astronomique semblable à celle de Galilée. Il fut ainsi le premier en France à découvrir des satellites de Jupiter, appelés à l'époque les "planètes Médicis".

Le Père Anthoine Yvan, né en 1576 à Rians : écrivain, peintre de renom, il subsiste encore des toiles de sa main en cours de réfection par les responsables du Patrimoine de l'actuelle municipalité.


LES SITES A VISITER :

EGLISE DE RIANS : prendre la montée de l'église, au sommet du village, après la place du Posteuil. Visites et récitals d'orgue sur demande organisés par le constructeur bénévole de l'orgue 06 87 46 55 85.

Au dessus de l'église on aperçoit le clocher et l'ancienne tour du chateau, actuellement démoli.

Tour de l'Horloge : à côté de l'église : elle constitue le dernier vestige du chateau de Rians et de ses remparts, érigés au Moyen-Age, après le premier "castrum" Romain de Rians. Le premier Seigneur de Rians fut Pons le jeune, à qui Guillaume 1er avait fait don des terres du village. Il s'installa au Xème siècle dans le chateau fort dominant le village. Le chateau fut détruit aux environs du XVème siècle. Il n'en demeure que la tour dite "tour de l'horloge".

Place Saint Laurent

Porte Saint Jean : Unique vestige des anciennes fortifications de Rians, peu à peu disparues ou englobées dans les maisons de village.

Place de la fontaine : à l'entrée principale du village

La Mairie de Rians :  Autrefois appelée La Maison du Saint Esprit, terme qui remplaça celui de forum. On y conservait jadis les actes et les récoltes appartenant à la commune.

Le chateau de Saint Maurin

La villa romaine : A 2 km environ de Rians, sur la route de Jouques. Prendre la route du domaine des Toulons.

L'oppidum Romain, sur la route de Pourrières, au lieu-dit le Puits de Rians.

LES DOMAINES VITIVOLES : Classés "AOC coteaux d'Aix"

Chateau Vignelaure : Très grand cru  classé issu de cépages de Cabernet

Chateau Pigoudet

Domaine des Toulons

Coopérative vinicole de Rians



Histoire de l'orgue depuis ses origines
Ci-dessus : Orgue antique