GRAND ORGUE DE RIANS
Plans et philosophie générale de la conception
Cet orgue comporte 10 sommiers, entièrement conçus et fabriqués à partir de mon logiciel de conception d'orgues en 3D. Le 10ème sommier de cymbale est en construction. Il sera placé au dessus de la fourniture. A l'exception des tourelles de la façade, réalisées d'après mes plans, l'ensemble est de ma fabrication. Les tuyaux en bois ont également été réalisés par mes soins, (excepté la soubasse). Ceux en étain ont été achetés d'occasion. Je les ai entièrement remis en état et harmonisés.
Contrairement à tous les orgues à transmissions électroniques, il est doté d'un véritable PC, qui centralise toutes les fonctions de commande de l'instrument : lecture de l'état des claviers et des jeux, transposition, accouplements, dédoublements, gestion des écrans et des boutons virtuels, tremblants. Ceci évite d'avoir recours comme le font l'ensemble des facteurs d'orgues actuels à des micro-controlleurs, dont la mémoire flash risque fort, à terme, de s'effacer. (ces micro-controleurs sont généralement garantis 10ans seulement). De plus, les cartes électroniques qui les supportent sont toujours de conception propriétaire des marques qui les vendent. Qu'en sera-t-il dans 10, 20 ans ?
Et ces processeurs sont généralement en nombre important dans les orgues à transmission électronique.

Au contraire, il y a fort à parier que dans 10, 2à, 30 ans et plus, le concept de PC existera toujours : Même si sa structure évoluera, il sera toujours possible de trouver des équivalents, et d'interfacer l'électronique de commande à partir de ces nouveaux PC. Cette électronique, je le rappelle, ne comporte aucun élément de mémoire ni de microprogrammation. Mes premiers systèmes de ce type ont été réalisés à partir de 1997 et fonctionnent toujours parfaitement. (orgues de St Gilles en 1997 et de Clayes en 2000). Vu le prix dérisoire des PC actuels (moins de 150€), j'ai toujours en réserve un PC de rechange, fonctionnellement identique au PC installé dans l'orgue. Il peut être remplacé en quelques minutes. Les PC installés dans ces orgues datant de 1997 sont immédiatement remplaçables par des PC actuels !

Par ailleurs, mon électronique de commande ne contient AUCUNE MEMOIRE et AUCUN MICRO-CONTROLEUR. Donc aucun risque de perte de mémoire avec le temps. De plus, les très classiques composants utilisés sont disponibles partout, depuis les années 1970. On les trouve très facilement chez les principaux distributeurs mondiaux.
L'orgue ainsi conçu possède donc une pérennité bien plus important que tous les orgues à transmission mécanique ou électronique actuels.

Enfin, mon orgue ne possède aucun contact : Il est équipé avec des capteurs magnétiques à effet HALL, assurant une longévité quasiment infinie, au contraire des claviers à contacts classiques type FATAR, généralement garanties pour moins de 1.000.000 de frappes, ce qui est peu pour un orgue fortement sollicité.

PERFORMANCES : Contrairement aux systèmes basés MIDI qu'utilise la profession organistique, mon système comporte une boucle de travail, qui centralise l'analyse de l'état des claviers et des jeux, et commande dans le même cycle l'ensemble des électro-soupapes de l'orgue. Cette boucle est répétée 240 fois par seconde (temps observé par l'horloge du système). On peut donc dire avec certitude que le temps de réponse de l'instrument est au plus de 1/240ème de seconde, soit 4mS. Délai bien meilleur que celui des systèmes basés midi du commerce.
Les organistes professionnels qui le touchent constatent et apprécient effectivement cette réponse rapide.

Mon orgue, ainsi que les orgues que j'ai réalisés sur le même principe possède donc un potentiel de tuyaux parfaitement pérenne, toujours actionnable par une électronique et un PC présent ou futur.
PLAN GENERAL



VUE DE COTE
SOMMIER 3




SOMMIER 6: Basson - Hautbois - Quintaton - Prestant - Bourdon 4 - Doublette - Régale - Soubasse 16' (2)



SOMMIER 2: Trompette - Flute 8' - Dulciane 8' - Nazard